Covid 19 au Sri Lanka

Ce que vous pouvez trouver dans cet article

Que s’est-il passé et que se passe-t-il au Sri Lanka lors du développement du coronavirus COVID-19?

Information pour tous ceux qui souhaitent voyager au Sri Lanka dans un futur proche:

Jusqu’à présent le Sri Lanka a réussi à passer « à côté », de la pandémie du COVID19.

En février, nous avons eu une citoyenne chinoise contaminée du coronavirus. Cette voyageuse a été toute suite hospitalisée. Elle s’est guérie et elle est rentrée. Plus tard, il y a eu des cas isolés avec des contaminations par contact, mais l’épidémie a  toujours été très bien contrôlée.

Au 2 juillet, quelques 2 066 personnes avaient été infectées dans tout le pays. Sur ce petit nombre, environ 1 700 sont déjà guéris et 300 personnes infectées restent en quarantaine dans les hôpitaux publics. Le nombre total de morts est de 11 personnes.

Par ailleurs, une grande partie de la population infectée est déjà guéries. Les nouveaux cas qui se présentent concernent des travailleurs qui reviennent du Moyen-Orient ou comme les étudiants sri-lankais venant d’Australie et d’Angleterre, principalement.

Les Sri Lankais qui arrivent au pays depuis le mois de mars doivent être mis en quarantaine. Après 14 jours sans fièvre ni symptômes, ils peuvent mener une vie normale.

Bref, au Sri Lanka, nous n’avons pas connu ce qu’on appelle une «infection de masse» grâce à un confinement strict et des mesures de protection obligatoires adaptées avec rigueur par la population depuis la seconde moitié du mois de mars.

Mesures de santé et de protection pour tous les citoyens

Dès le premier jour que la pandémie a été déclarée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), l’ensemble du pays a changé ses habitudes et ses coutumes. La première mesure a été d’installer des éviers avec du savon pour se laver obligatoirement les mains avant d’entrer dans les supermarchés, restaurants, hôtels et autres établissements. Dans les cas où cela n’était pas possible, il y avait et il y a toujours une personne pour pulvériser les mains avec du gel hydro alcoolique.

Parallèlement, le port du masque est obligatoire et le maintien d’une distance sociale de 1,5 mètre entre les personnes ont été imposés.

À l’heure actuelle, dans tous les hôtels et les grands établissements, la température est vérifiée avant d’entrer dans le lieu. Si une personne a de la fièvre, elle ne peut pas y accéder.

De plus, il est obligatoire de maintenir une distanciation sociale de 1,5 mètre entre les personnes dans les files d’attente des supermarchés, les cinémas, etc.

Ouverture des aéroports, hôtels et tourisme en général

Les autorités sri-lankaises ont annoncé l’ouverture au tourisme à compter du 1er août 2020.

Malgré cela, le Sri Lanka reste très conscient de l’évolution de la pandémie dans le reste du monde. Cela signifie que la date d’ouverture du tourisme n’est pas assurée au 100%.

Le Sri Lanka a réussi ce test difficile appelé COVID-19, mais il y a encore de nombreux pays avec une pandémie incontrôlée. C’est le cas de notre voisin l’Inde, qui est absolument hors de contrôle, une des raisons pour lesquels les autorités sri-lankaises n’avaient pas décidé d’ouvrir avant le pays. Certes, il y aura des pays qui ne pourront pas être connectés avec le Sri Lanka pendant longtemps, comme l’Inde, le Pakistan ou États-Unis, entre autres.